Comment savoir qu’il est temps de remplacer votre matelas ?

Accueil » Blog » Comment savoir qu’il est temps de remplacer votre matelas ?

matelas

Les diamants sont éternels… mais pas les matelas ! Comment savoir à quel moment il est bon de remplacer un matelas ? Voici 3 signes qui ne trompent pas : la durée de vie de la literie, les symptômes d’usure et les appels au secours envoyés par votre propre corps.

Votre matelas et vous, c’est une grande histoire d’amour. Toutes vos nuits, vous les passez avec lui. Le matin, vous avez toutes les peines du monde à vous en séparer. Et si vous découchez, c’est toujours avec un immense regret. Mais malheureusement, aucune literie n’est éternelle… À un moment ou un autre, vous devrez remplacer votre matelas vieillissant ou usé, même si les adieux sont difficiles. Comment savoir si l’instant fatal est arrivé ? En faisant attention aux 3 signes qui suivent.

Pour savoir quand remplacer votre matelas, respectez sa durée de vie

Dix ans, 43 000 nuits, 30 000 heures de sommeil : c’est la durée de vie approximative d’un matelas. Après une décennie de bons et loyaux services, il est généralement recommandé de troquer votre literie vieillissante pour une autre, flambant neuve.

Bien sûr, cette durée de vie de matelas n’est qu’une moyenne. Elle varie en fonction de nombreux critères, relatifs aussi bien à la qualité du matelas qu’aux conditions d’utilisation à long terme. Il faut savoir, notamment, que le nombre et le poids des dormeurs sont des facteurs à prendre en compte, ainsi que la température et le taux d’humidité dans la chambre.

Par sécurité, vaut mieux remplacer son matelas au bout d’une dizaine d’années, même s’il ne montre pas ou peu de signes d’usure. Avec le temps, les performances de la literie diminuent de façon imperceptible, et une trop longue utilisation peut impacter négativement la qualité de votre sommeil.

En outre, n’oubliez pas qu’il est préférable de changer le sommier en même temps que le matelas !

Soyez attentif aux signes extérieurs d’usure

Indépendamment de sa longévité, le meilleur moyen de savoir s’il est temps de remplacer votre matelas consiste à repérer les signes plus ou moins explicites d’usure. Leur détection n’est pas toujours aisée, car une literie ne tombe pas en panne comme le fait un grille-pain. Montrez-vous particulièrement attentif :

  • À la fermeté de votre matelas. Même une literie très souple ne doit pas s’enfoncer outre-mesure sous votre poids, jusqu’à sentir les ressorts vous taquiner le dos.
  • Aux bruits qu’il peut émettre. Si votre matelas craque, grince, crisse et geint à chaque fois que vous bougez – c’est qu’il n’a plus la grande forme. Vérifiez tout de même que le sommier n’est pas en cause avant de remplacer votre matelas.
  • À sa résilience. Au bout d’un certain temps, un matelas peine à retrouver sa forme une fois le dormeur parti. Si vous constatez que l’empreinte de votre corps s’est incrustée dans la literie, c’est que celle-ci est usée jusqu’à la corde.
  • À une moindre indépendance de couchage. Les mouvements de votre partenaire nocturne vous réveillent, alors que ce n’était pas le cas auparavant ? C’est que votre matelas est en train de rendre l’âme.

Tout autre problème manifeste, comme une mauvaise odeur qui se dégagerait de votre literie (à cause d’un trop-plein d’humidité qui favorise le développement des acariens et des bactéries), serait également un signe qu’il faut remplacer le matelas sans attendre.

Écoutez ce que dit votre corps

La première victime d’une literie inadaptée, c’est votre corps – et partant, votre sommeil. Il est donc essentiel d’être à l’écoute de l’un et de l’autre pour savoir si vous devez remplacer votre matelas.

D’une part, prêtez attention aux réactions de votre corps au matin, ainsi qu’à la qualité de votre sommeil. Il est tout à fait anormal de se réveiller perclus de courbatures ou avec des douleurs de dos – sauf après la pratique d’un sport, bien entendu. De la même façon, un sommeil moins réparateur peut être le signe que votre matelas ne permet plus un relâchement musculaire suffisant.

D’autre part, prenez en compte les changements corporels du dormeur. Le corps subit des transformations : un enfant grandit progressivement, un adulte peut prendre ou perdre du poids. Dans le premier cas, il est indispensable de remplacer le matelas dès que l’enfant commence à sentir ses pieds dépasser, pour une question de confort. Dans le second cas, l’évolution morphologique peut rendre nécessaire l’acquisition d’un matelas plus ferme ou plus souple, selon la situation.

Ces 3 signes sont importants : ils vous indiquent qu’il faut remplacer votre matelas. Ne les négligez pas, il en va de la qualité de vos nuits !

 

 

 

 

 

Soyez le premier à commenter !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.