Une bonne literie, c’est (aussi) indispensable pour les tout-petits !

Accueil » Une bonne literie, c’est (aussi) indispensable pour les tout-petits !

matelas365-literie-tout-petits

Qui a dit que les tout-petits n’ont pas besoin d’une bonne literie ? Au contraire, la qualité du matelas est bien plus importante pour un bout d’chou en pleine croissance que pour un adulte. Alors qu’ils peuvent s’endormir à peu près n’importe où et dans les positions les plus improbables, au grand amusement de leurs parents, les tout-petits ont néanmoins besoin d’une literie de qualité, adaptée à leur morphologie, capable de leur assurer d’excellentes nuits de sommeil tout en protégeant leur santé. On vous explique pourquoi il est indispensable de bien choisir sa literie enfant.

Sommeil de l’enfant : ce qui se joue pendant la nuit

On dit que le sommeil est d’or, mais c’est encore plus vrai pour les enfants. Les parents n’imaginent pas tout ce qui se joue durant la nuit. Sachez que l’hormone de croissance est produite pendant le sommeil profond – celle-là même qui permet à nos bouts d’chou de devenir de grandes personnes. Quant au sommeil léger, ou paradoxal, il est déterminant pour le développement intellectuel et pour l’apprentissage de la gestion des émotions. De sorte que chaque « période » nocturne contribue à faire des tout-petits des tout-grands en parfaite santé physique et psychique.

Or, une literie de mauvaise qualité peut lourdement impacter la qualité du sommeil, et donc avoir des conséquences sur le développement de l’enfant. Les réveils nocturnes et les troubles du sommeil inhibent la production de l’hormone de croissance et empêchent le bon développement intellectuel et psychique. Mais ce n’est pas tout : un problème de fermeté ou d’usure du matelas peut influer sur la position du squelette et gêner la croissance, les os des enfants n’ayant pas la même densité que ceux des adultes.

Plus tard, les soucis de sommeil auront des conséquences sur la qualité de la récupération, et donc sur la concentration durant la journée – notamment sur les bancs de l’école.

C’est tout simple, direz-vous : il suffit de rester à l’écoute de sa progéniture et de sélectionner une literie enfant adaptée. Sauf que les petits ne savent pas exprimer leurs besoins en matière de confort de couchage, et qu’ils ne se plaindront pas forcément de courbatures ou de douleurs de dos. Le risque est donc de passer à côté d’un problème et de laisser s’installer de mauvaises habitudes.

Choisir une literie bébé de qualité, c’est essentiel

On l’aura compris : il est essentiel d’opter pour une literie bébé de qualité. À ce titre, il y a plusieurs paramètres à considérer :

Les dimensions du matelas

Le matelas se choisit à la dimension exacte du lit bébé pour éviter tout risque d’accident (afin d’éviter le nourrisson ne se retrouve pas coincé entre le matelas et les barreaux du lit notamment). Plus grand, le lit pourra être choisi avec une marge d’une quinzaine de centimètres en plus. Investir dans une literie adulte permet de jouer la carte du long terme (attention, la durée de vie moyenne d’un matelas étant de dix ans), mais attention à ne pas plonger votre tout-petit dans un lit trop grand, dans lequel il se sentirait perdu.

La fermeté du matelas

C’est vrai pour la literie enfant comme pour la literie adulte : il est recommandé de privilégier un matelas qui ne soit pas trop ferme et doté d’un contact accueillant. Il doit offrir un maintien idéal en épousant intégralement le corps du jeune dormeur. En particulier chez les bébés qui passent la majorité de leur temps allongé : avoir un peu d’accueil avec un soutien morphologique précis, permet de limiter au maximum l’apparition du syndrome de tête plate. C’est le cas notamment avec les matelas en ressorts ensachés qui ne sont pas uniquement réservés aux adultes

L’hygiène et la propreté de la literie de votre tout-petit

Le tout-petit est bien plus exposé et sensible que l’adulte aux allergènes. Éternuement, toux, asthmes, voire eczémas, ne sont pas rares chez nos marmots, d’autant plus que les matelas se transforment rapidement en pension de luxe pour les acariens et les bactéries. Il est donc important de nettoyer régulièrement le matelas (avec le moins de produits chimique cependant), de laver, lorsque cela est possible, les surmatelas en machine (à 60 °C minimum pour pouvoir éliminer les acariens), et d’observer des règles d’hygiène strictes (aération quotidienne de la pièce, nettoyage du linge de lit, etc.).

La sécurité

Les enfants semblent avoir la bougeotte dès qu’on les met au lit. Même en dormant, il n’est pas rare qu’ils fassent plusieurs tours sur eux-mêmes. Pour cette raison, un matelas sécurisé – équipé d’un carénage renforcé sur le bord – assure la stabilité de la literie enfant et de prévient les chutes. Pour les plus agités, il faut parfois investir dans une barrière de lit pour les premières années.

Les conséquences de l’utilisation d’un mauvais matelas par un tout-petit se matérialisent bien des années plus tard, à l’âge adulte. Investissez dès le début dans une literie enfant de qualité, sécurisée, hygiénique, et adaptée aux besoins des plus jeunes.

Soyez le premier à commenter !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.